Chania

Portrait de la radio
Thème : Société et institutions

Portrait de la radio au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Laurie Goulet, Groupe de recherche Histoire (GRH), Université du Québec à Chicoutimi. 30 octobre 2003

 
Il faut attendre l’ouverture de la station CRCS, qui deviendra CBJ, à Chicoutimi en 1933 pour rendre la radio accessible aux gens de la région, Bientôt, d'autres stations ouvrent leurs portes, aussi bien au Saguenay, qu'au Lac-Saint-Jean et diffusent autant des émissions nationales que des bulletins ou émissions à caractère régional. 
 
En 1933, une première station radiophonique est donc implantée dans la région : le poste CRCS (Canadian Radiobroadcasting Commission Saguenay) de Chicoutimi. Elle est ouverte par la Commission canadienne de radiodiffusion en même temps que les stations de Vancouver, Toronto, Montréal et Ottawa. La première mission de la nouvelle station consiste à retransmettre les émissions de la maison-mère située à Montréal. Les heures de diffusion se situent entre 18 heures et minuit. La première année, la moitié des programmes sont en français, laissant beaucoup de place à la langue anglaise, ce qui suscite des protestations de plusieurs régionaux, dont Vilmond Fortin, celui-là même qui dirige la nouvelle station de Chicoutimi.
 
Afin d'améliorer la production d'émissions locales, les dirigeants vendent de la publicité aux commerçants de la région. Cette façon de faire permet au poste CRCS d'être plus indépendant vis-à-vis de la maison-mère. Cette dernière adresse des critiques régulièrement à la direction du poste, car elle déroge aux normes en vigueur en ce qui concerne le contenu régional des informations. En effet, Vilmond Fortin tient à diffuser des émissions produites ici, au lieu de diffuser des émissions en anglais, produites à Montréal. À compter de 1939, la station peut diffuser une programmation mieux adaptée à la majorité francophone avec son affiliation au réseau français de Radio-Canada.
 
Au départ, elle possède une puissance émettrice de 100 watts, ce qui est insuffisant pour atteindre tous les foyers à la grandeur de la région. En 1942, la puissance est haussée à 250, puis à 1000 watts. Six ans plus tard, avec une puissance de 10 kW, les émissions peuvent être écoutées de Tadoussac jusqu'à Dolbeau. Dans les années 1980-1990, des réémetteurs sont installés à Dolbeau (1980), Petit-Saguenay et l'Anse-Saint-Jean (1985) et deux salles de nouvelles, avec journalistes permanents, sont mises en place, soit à Alma en 1984 et à Roberval en 1993.
 
Du côté du Lac-Saint-Jean, c'est à la fin des années 1940 que Roberval est dotée d’une station de radio, Radio Roberval. CHRL, dont la puissance émettrice de 250 watts, commence à diffuser le 23 mai 1949. Cette station de radio prend également le pouls des événements de la région avec des émissions et des bulletins de nouvelles, mais aussi par la couverture de compétitions sportives, comme la Traversée internationale du lac Saint-Jean et ce, depuis sa première édition en 1954. En 1973, CHRL s'affilie au réseau Télémédia et diffuse des émissions de Montréal. Sa puissance émettrice est augmentée à 10 Kw, ce qui permet à la station de diffuser pour l'ensemble de la région. Au début des années 1990, le groupe achète les stations de Chibougamau et le réémetteur de Chapais. Cela mène à la création du Groupe Radio Antenne 6 en 1993-1994. Cette fusion permet l'ouverture d'un nouveau poste à Alma, CKVK.
 
L'implantation de la radio au Saguenay–Lac-Saint-Jean montre l'importance que les gens accordent à l'information et aux possibilités offertes par cette technologie. Les hommes et les femmes qui ont assuré le développement de la radio ont toujours travaillé à l’adapter aux besoins du milieu, tout en diffusant des informations régionales, nationales et internationales. 
 
 
Bibliographie :

Girard, Camil et Normand Perron. Histoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1989. 665 p.
Canuel, Alain. « Les débuts de la radio au Saguenay », Saguenayensia, vol. 32, no 1, janvier-mars 1990, p. 7-12.
Leblanc, Marcel. « La station de radio CHRL à Roberval », Saguenayensia, vol. 36, no 1, janviers-mars 1994, p. 8-14.
 
Chania