Chania

Explorama
Thème : Culture

Explorama. Une vision du monde

Mario Mimeault, M.A. Histoire, chercheur autonome. Gaspé, 9 novembre 2002


La Gaspésie, c’est la mer et la terre réunies, mais c’est aussi l’homme étroitement fondu à cette nature. Ses côtes baignées par les eaux du Saint-Laurent et de la Baie des Chaleurs sont faites de plateaux, de caps et de forêts, mais la Gaspésie c’est aussi la montagne ! Vingt-cinq des quarante plus hauts sommets du Québec. En plein cœur de ces montagnes, on retrouve le Parc de la Gaspésie qui protège un nombre important d’espèces menacées de la faune et de la flore. Alors, pour bien comprendre cet univers complexe, la Gaspésie c’est aussi le Centre de découverte Explorama, à la fois centre d’interprétation et institution muséale.
 
Mission
 
Né en 1995 de la volonté politique d’enrichir le milieu annemontois d'une institution culturelle permanente, le Centre Explorama, Mer, Monts et Merveilles de la Gaspésie a été construit près du quai de Sainte-Anne-des-Monts, à la croisée du Saint-Laurent et de la route nationale. Ses salles offrent une superficie de plus de 20 000 pieds carrés d’exhibits grâce auxquels les touristes sont mis en contact avec l’homme et les richesses naturelles qui l’entourent. 
 
Fort d’une croissance soutenue, le Centre Explorama, Mer, Monts et Merveilles offre un divertissement qui allie histoire et patrimoine naturel. Présentations audiovisuelles et collections d’objets racontent l’histoire des populations d’hier à aujourd’hui et expliquent le milieu dans lequel elles baignent. Misant sur un éveil aux sciences de la mer, il propose des activités d’initiation et présente des expositions tournées vers la vie en milieu aquatique. Il préserve et exhibe, à cet effet, une collection d’organismes marins vivants. Reconnu dans le milieu régional, ce centre d’interprétation s’adresse à un public de tous les âges. Des expositions, des présentations et des animations sollicitent la clientèle adulte alors que des activités pédagogiques lui permettent de rejoindre un jeune public.
 
Un produit unique
 
Trois expositions permanentes permettent au Centre Explorama de saisir le caractère particulier de la Gaspésie. Dans la salle où on exploite le thème Tour du monde, le visiteur prend connaissance de ses attraits en gravitant autour d’une maquette géante modelée à son image. L’homme et le milieu se partagent alors la vedette pendant que l’exposition Le Manège et la mer l’initie aux merveilles de la vie marine. Le simple spectateur, tout autant que le fin observateur, ont alors l’occasion de s’ouvrir aux mondes de la chimie, de la physique et de la biologie. Des collections vivantes, conservées dans douze aquariums, des présentations interactives avec un guide et des panneaux d’interprétation les amènent au coeur de la vie sous l’eau. 
 
Le Café du Coin, rien de moins qu’un laboratoire culinaire mis sur pied par le chef-cuisinier Yannick Ouellet, pour qui patrimoine signifie aussi alimentation, permet de découvrir une autre Gaspésie, celle de la gastronomie régionale, avec la possibilité pour le visiteur de déguster sur place. Le chef Ouellet partage ses recettes grâce à son livre Les Carnets gourmands d’un Gaspésien lancé en octobre 2001 et la tenue, à l’intérieur des murs du centre Explorama, d’un événement unique en région, Les Journées des goûts et des saveurs pendant lesquelles il fait connaître les caviars, produits fumés, miels et confitures de la Gaspésie. Le jeune Maitre queux partage sa passion pour la bonne fourchette par des chroniques culinaires présentées dans les colonnes du journal culturel régional Graffici.
 
Plus encore, le Centre Explorama offre à sa clientèle l’opportunité de sortir en mer. C’est pour elle l’occasion, unique, de manipuler des engins de pêche et des équipements océanographiques. Un bateau de type Zodiac, l’Exploramer, l’amène au large en compagnie d’une équipe de personnes expérimentées. Équipé des meilleurs instruments de navigation et de sécurité, le personnel lui montre pendant deux heures à lever des casiers de crabes et de homards. Il lui fait observer des oiseaux et des mammifères marins et l’aide à effectuer des prises de données scientifiques en tous genres : lecture de la température, mesure de la salinité de l’eau et calcul de la biomasse planctonique.
 
Partenariat scientifique
 
Ce dernier exercice ne s’effectue pas uniquement pour amuser le client. La cueillette des informations à laquelle il participe est quotidiennement fournie à des centres scientifiques marins. Ce qui donne donc un sens à sa visite. En effet, Explorama est en relation continue avec différents partenaires intéressés au milieu naturel tels que Parcs Canada, l’Institut Maurice-Lamontagne, la Biosphère et le Biodome de Montréal ainsi que les Aquariums de Québec et de Shippagan. Le centre d’interprétation est de plus membre de la Société des Musées Québécois et de l’Association des Musées Canadiens. 
 
Diffuseur de connaissances
 
Le Centre Explorama, Mer, Monts et Merveilles de Sainte-Anne-des-Monts se veut plus qu’un centre d’interprétation ou qu’un musée vivant. Il devient, par la présentation de ses expositions permanentes, un milieu de diffusion et de partage des connaissances. Sensibles aux besoins de la relève, ses responsables accueillent des stagiaires inscrits au programme de muséologie du Collège Montmorency de Québec ( ?!) ainsi que des étudiants du collège de Matane et de l’Université de Sherbrooke. 
 
Au plan de la diffusion grand public, Explorama présente des expositions permanentes préparées par des organismes culturels extra-régionaux. Les thèmes exploités sont étroitement liés au milieu maritime : Les machines à explorer la mer, du Musée de la Mer de Pointe-au-Père, Les transports en Gaspésie, de Parcs Canada, L’histoire de la plongée sous-marine, une collaboration de la Boutique du Plongeur de Pierre Lecompte, Exposition de photos sous-marines de Roxanne Lamoureux et Les océans : un héritage précieux, de l’Institut Maurice-Lamontagne.
 
Une vitrine
 
Explorama se veut une vitrine de la Gaspésie et met ses espaces à la disposition des Gaspésiens. La famille Pelletier pourra, par exemple, y tenir le ralliement de son association à l’été 2003. Les aînés auront la possibilité de s’y réunir dans des sessions de préparation à la retraite et le Salon des Métiers d’y présenter les travaux des artisans locaux et régionaux. Les artistes gaspésiens ne demeurent pas en reste. Leurs créations tiennent une place importante dans les produits en vente à la boutique de souvenirs.
 
Le centre Explorama de Sainte-Anne-des-Monts apporte, à la faveur de ses activités, une contribution culturelle aussi importante que différente des autres institutions du genre. Il contribue par des approches variées et un choix de sujets appropriés à une meilleure compréhension de la mer et de ses interrelations avec les milieux naturel et humain. À Explorama, tous les domaines de la connaissance sont mises à contribution pour faire comprendre la Gaspésie : culture, économie, sociologie, géologie, océanographie, techniques de pêche, etc.
 
 
Bibliographie :

Cormier, Allan. « Le Centre Explorama poursuit sa croissance », Le Pharillon, 3 novembre 2002, p. 5.
Lacasse, Nathalie. Communication personnelle. 15 octobre 2002.
Ouellet, Yannick. « Le patrimoine du futur », Graffici, octobre 2002, p. 14. 
Sites Internet :
Centre Explorama : < www.explorama.org >
Michaud, Henri. « Explorama rafle deux grands prix de l’ATR Gaspésie », Cyberpresse – Actualité, 11 mars 2002. www.cyberpresse.ca/soleil/actualites/0203/act202030075466.html
Michaud Henri. « Des laiderons dans notre assiette ». Cyberpresse, 20 juillet 2002. www.cyberpresse.ca/soleil/dossiers/02-07/dos2020701 19724.html >
Chania
Chania
Chania