Chania

Jean-Paul-Médéric Tremblay
Thème : Culture

L’abbé Jean-Paul-Médéric Tremblay (1918-1999). Historien et philosophe

Serge Gauthier. Historien et ethnologue. Président de la Société d’histoire de Charlevoix. Notre-Dame-des-Monts, 4 octobre 2002


« Ce que j’ai fait, je l’ai entrepris parce que j’aimais cela. Je n’ai pas eu de permission à demander. Si mon exemple incite à enclencher un mouvement, tant mieux. Je suis conscient d’avoir mené dans Charlevoix une action qui peut avoir des suites. »
Jean-Paul-Médéric Tremblay. Extrait d’une entrevue datant de 1984.
 
L’abbé Jean-Paul-Médéric Tremblay est né à Baie-Saint-Paul en 1918. Son père, Médéric Tremblay, est marchand général sur la rue Saint-Joseph à Baie-Saint-Paul. L’abbé Tremblay rend hommage à son père en signant plusieurs de ses ouvrages du nom de Paul Médéric ou encore sous le nom de Jean-Paul-Médéric Tremblay.
 
Le jeune Jean-Paul Tremblay entreprend des études classiques au Petit Séminaire de Chicoutimi en 1934. Il entre au Grand Séminaire de Chicoutimi en 1940. Il est ordonné prêtre en 1944, à l’âge de 26 ans. Dès lors, il entreprend une carrière dans l’enseignement qui se poursuit près de 40 ans. Il est professeur au Petit Séminaire de Chicoutimi de 1944 à 1967, puis au Collège de Sainte-Foy de 1967 à 1976 et au Campus Notre-Dame-de-Foy de Cap-Rouge de 1976 à 1983.
 
Très actif auprès des Mouvements de jeunes, il agit en tant qu’animateur des Équipiers de Saint-Michel fondé en 1942 et à Cœur-Joie-en-Montagne (le Balcon Vert de Baie-Saint-Paul) à partir de 1948. Directeur et aumônier du cercle local de l’association de jeunesse canadienne-française (A.J.C.), directeur-fondateur de l’Institut Albert-Thomas (1958-1965), directeur de la Société d’études et de conférences pour les régions du Saguenay—Lac-Saint-Jean de 1959 à 1967, l’abbé Tremblay s’impose aussi dans le domaine du loisir à titre de membre de la commission permanente de la Pastorale du loisir en 1965 et aussi du Comité d’étude sur l’éducation physique, les loisirs et les sports de 1961 à 1963. Jean-Paul-Médéric Tremblay est aussi un membre-fondateur de la Société d’histoire de Charlevoix en 1984, en plus de s’intéresser à une association de généalogie regroupant les familles Tremblay.
 
Auteur de 18 livres publiés et aussi auteur de nombreux articles, l’abbé Jean-Paul-Médéric-Tremblay est un écrivain chevronné. Il publie des ouvrages spécialisés sur le loisir ou encore des œuvres dont la portée est philosophique et chrétienne mais la majorité de ses titres traitent de l’histoire régionale de Charlevoix. Il importe en ce domaine de signaler sa trilogie comprenant les ouvrages Les Seigneurs du Gouffre, Messieurs du Séminaire, Tout un été de guerre. Ces livres présentent l’histoire de Baie-Saint-Paul de 1534 à 1780. L’abbé Tremblay publie aussi une somme monumentale sur l’histoire de la famille Tremblay intitulée La Tremblaye millénaire (deux tomes). 
 
Homme d’idées et de projets, l’abbé Jean-Paul-Médéric Tremblay est considéré comme un précurseur dans le domaine des loisirs et aussi comme un pionnier dans la recherche concernant l’histoire régionale de Charlevoix. En 1989, il reçoit le titre de Grand de Charlevoix, un honneur qui le touche particulièrement. L’abbé Tremblay meurt en mai 1999, après une longue et fructueuse carrière. Dès 2000, une plaque commémorative en son honneur est apposée à la Bibliothèque René-Richard de Baie-Saint-Paul. La même année, un numéro complet de la Revue d’histoire de Charlevoix est consacré à son œuvre. En effet, le travail imposant mené de l’abbé Jean-Paul-Médéric risque d’avoir des suites!
 
 
Bibliographie :

Gauthier, Serge. « L’abbé Jean-Paul-Médéric Tremblay », Charlevoix, 9 (décembre 1989) : 17
Voir aussi : « Jean-Paul-Médéric Tremblay pionnier de l’histoire de Charlevoix », Saguenayensia, 26, 2, avril-juin 1984, p. 30-32.
Afin de retrouver toute la bibliographie des ouvrages de l’abbé Jean-Paul-Médéric Tremblay et aussi pour connaître son œuvre, voir Revue d’histoire de Charlevoix. Hommage à l’abbé Jean-Paul-Tremblay, 33, avril 2000, 24 p. 
 
Chania